• PAR IBRAHIMA DIA

     

    Nous publions le Questekki no 160  du mardi 20 août 2019 de monsieur mamadou lamine diallo député à l’assemblée nationale 

    “L’affaire du commissaire Sangharé des Parcelles Assainies ne fait que nous rappeler les violations systématiques de la loi par le Président Macky Sall. Le plus cocasse, il ne faut jamais l’oublier,  il a forcé un bureau de vote à Fatick en 2002 pour voter sans carte d’identité. En 2012, il a signé un décret pour donner les blocs de St Louis à Pétrotim  en sachant pertinemment qu’il violait la loi. Que nous réserve-t-il en 2022 ?

    Quant à Aly Ngouille Ndiaye, il a inventé des capacités financières et techniques à Petroasia société mère  de Petrotim,  née le 6 mars 2012 après sa fille, Petrotim, créée le 19 janvier 2012. Sa gestion du processus électoral est truffée de violations répétées de la loi, à titre d’exemple, un télégramme  concocté le jour du vote de la présidentielle 2019 pour changer les conditions de vote.

    Dans ce régime de « Maatey », on arrête à tour de bras les honorables citoyens pour semer la terreur. L’objectif est l’instauration d’un émirat gazier de la famille FayeSall  qui, elle, va se reposer dans le sud de la France comme les princes arabes du Moyen Orient.

    Après la tabaski qui a montré au grand jour les difficultés économiques et sociales des Sénégalais, la faillite de Macky Sall devient évidente. Sa volonté d’instaurer un émirat gazier au Sénégal doit être bloquée. L’avenir du Sénégal est dans la gouvernance démocratique.

    Dossier nouveau : Rayer les opposants des listes électorales l

    Telle est la stratégie de Macky Sall. Jamais deux sans trois. Après Karim Wade, et Khalifa Sall, c’est Abdoul Mbaye qui est visé. Le condamner dans une cour d’appel après une relaxe en première instance  à un an  de prison avec sursis n’a pour seul objectif que de le rayer des listes électorales et l’empêcher d’être candidat à des postes électifs. La méthode politique de Macky Sall doit être démasquée : obtenir des condamnations de certains opposants, utiliser le parrainage corrompu pour les autres et la justice pour confisquer le pouvoir.  Bientôt ce sera le tour de membres jugés récalcitrants  de sa majorité factice. Telle est la stratégie de Macky Sall pour foncer vers l’émirat gazier. Les sorties publiques de son fils qu’il organise participent de cette stratégie.

    Or je le répète, ce qui est déterminant dans le développement économique et social des peuples, c’est le capital social, les institutions et les règles qui les régissent. Macky Sall  en cherchant à changer la nature de l’Etat  en émirat va nous plonger dans la malédiction du pétrole. Les dérapages de la police et les arrestations tous azimuts sont des indices d’une volonté de dompter le peuple combattant attaché à la démocratie. C’est pourquoi un dialogue national sur les problèmes du pays avec Macky Sall n’a pas de sens. Sauf à vouloir recruter  des opposants dans son projet d’émirat en leur proposant pour un temps des postes de Vice- Président, Président d’institutions et autres ministres. Ce qu’il faut,  ce sont les assises de la gouvernance démocratique”

    Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.